UN PARTENARIAT POUR LA GESTION DU JOYAU DE LA BIODIVERSITÉ DU CONGO

Mai 18, 2022 | ACTUALITÉS

Le 13 avril 2021, la Ministre de l’Économie Forestière du Congo, Madame Rosalie Matondo, et le Président de Noé, Arnaud Greth, ont signé à Brazzaville un accord de partenariat pour confier la gestion du Parc National de Conkouati-Douli à l’ONG française pour une durée de 20 ans.

En plus de son potentiel touristique majeur, ce parc national joue aussi un rôle socio-économique important pour le Congo. D’une part, son littoral assure le renouvellement des stocks de poissons, permettant le développement d’une filière de pêche artisanale. D’autre part, la grande diversité de ces écosystèmes forestiers fournit de nombreux services écologiques.

« Vu les différents écosystèmes et les nombreuses espèces menacées du Parc National de Conkouati Douli, la sauvegarde de ce joyau de la biodiversité est un enjeu national et international majeur ! » Arnaud Greth, Président de Noé.

L’OBJECTIF DE CETTE GESTION

L’objectif est de protéger ce patrimoine naturel, et de l’intégrer au développement socio-économique de la région, contribuant ainsi au maintien de la biodiversité, et améliorant la durabilité de l’exploitation des ressources, au bénéfice des communautés locales et des générations futures.Comment ?Dans un premier temps Noé va développer les infrastructures et équipements, organiser la surveillance du parc, restaurer les populations animales, coordonner la recherche et le suivi scientifique, mettre en place des activités génératrices de revenus et des filières naturelles, au profit des communautés locales, favoriser le tourisme durable. L’Agence Française de Développement soutient la phase de démarrage du projet.L’accord de partenariat signé entre le Ministère des Eaux et Forêts et Noé, d’une durée de 20 ans, précise les rôles et responsabilités de chacun, confiant la gestion opérationnelle du PNCD à Noé et définissant le cadre de gouvernance.

« La décision de signer le présent accord de partenariat traduit la volonté soutenue du gouvernement de la République du Congo de consolider, renforcer sa politique de conservation et la valorisation de la biodiversité » Madame Rosalie Matondo, Ministre de l’Économie Forestière du Congo.

GORSALA ENDOUI, CHEF DE PATROUILLE DU NOUVEAU PARC NATIONAL DE ZAH SOO

Chef de patrouille au sein du tout nouveau Parc National de Zah Soo pour Noé au Tchad, Gorsala Endoui est originaire du Mayo Kebbi Ouest. Après avoir obtenu le concours national des préposés forestiers en 2013, il a suivi une formation paramilitaire, puis un autre...

BRILLANTINE DJIGBE, UNE JURISTE DE BROUSSE

Brillantine Djigbe, juriste dans la Réserve de Faune de Binder-Léré au Tchad depuis plusieurs mois, améliore le suivi de l’application de la loi et renforce les capacités des agents en matière de droits de l'homme. Elle veille donc à l'application des textes...

Création du Parc National de Zah Soo au Tchad

Le Parc National de Zah Soo, 4ème Parc National du Tchad, d’une superficie de 815 km², est le fruit de la conservation de la zone cœur encore intacte de la Réserve de Faune de Binder-Léré. Située au sud-ouest du Tchad, dans un gradient d’écosystèmes uniques de milieux...

ERADICATION D’UNE PLANTE NUISIBLE AU NIGER

Dans le cadre des activités de gestion durable des pâturages pour le pastoralisme dans la Réserve Naturelle de Termit et Tin-Toumma au Niger, une espèce de plante endogène, le Calotropis procera, a été éradiquée sur 30 km². Pendant 10 jours, 50 jeunes issus des...