Création du Parc National de Zah Soo au Tchad

Mai 18, 2022 | ACTUALITÉS

Le Parc National de Zah Soo, 4ème Parc National du Tchad, d’une superficie de 815 km², est le fruit de la conservation de la zone cœur encore intacte de la Réserve de Faune de Binder-Léré. Située au sud-ouest du Tchad, dans un gradient d’écosystèmes uniques de milieux soudano-sahéliens, cette mosaïque de savanes, de forêts galeries, de rivières et de zones humides du Mayo Kebbi fait de cette aire protégée l’une des plus diversifiées du pays.

Le Parc accueille de nombreuses espèces emblématiques dont notamment la 3e population d’éléphants de savane du Tchad, la girafe Kordofan, le léopard, le buffle, l’hippotrague rouan et de nombreuses autres espèces, dont la seule population de lamantins du pays. Au sein du parc, les Chutes Zah Soo, présentant une dénivellation de 45 mètres, sont les plus spectaculaires cascades du Tchad. Cette barrière naturelle, infranchissable pour les espèces de poissons du bassin du Niger vers le bassin Tchadien, a donné naissance à une grande diversité ichtyque.

LES DÉFIS À RELEVER

Autrefois peuplé d’une faune abondante, ce territoire de nature, qui est classé en Réserve de Faune depuis 1974, a vu ses populations diminuer drastiquement, et des espèces telles que le lion et le rhinocéros noir disparaître sous la forte pression de braconnage.

Une partie de la réserve, sans gestion ni surveillance effective, a aussi été dégradée par l’agriculture et l’anthropisation. Face à cette situation, le Ministère de l’Environnement, de la Pêche et du Développement Durable du Tchad, l’ONG Noé et les acteurs locaux dont les populations locales, ont décidé de renforcer le statut de protection du cœur de la Réserve de Faune de Binder-Léré en Parc National, dans un projet de territoire partenarial.

« La création de ce nouveau Parc National pour le Tchad, et sa protection effective, sont un formidable message d’espoir pour la sauvegarde du patrimoine naturel du Tchad, les communautés locales riveraines qui vont bénéficier de ce projet de territoire, et les générations futures ». Arnaud Greth, Président de Noé

UNE COLLABORATION HISTORIQUE AU BÉNÉFICE DE LA BIODIVERSITÉ

Le 26 juillet 2021, un accord de partenariat a été signé entre le Ministre de l’Environnement, du Tchad, Mahamat Ahmat Lazina, et le Président de Noé, Arnaud Greth, pour confier à Noé la gestion du Parc National de Zah Soo pour une durée de 15 ans. Cette collaboration unique permettra de relever les défis de gestion qui consistent à aménager l’aire protégée, soutenir le développement des communautés locales en périphérie du parc, sauvegarder les espèces menacées à travers une meilleure protection, et développer à terme son attractivité touristique.

Un travail rendu possible grâce au soutien de l’Agence Française de Développement

La création du Parc National de Zah Soo a été possible grâce au soutien de l’Agence Française de Développement (AFD) qui, avec l’Union Européenne, sont les principaux partenaires financiers de Noé pour assurer sa viabilité à long terme.

« Des projets générateurs de revenus et respectueux de la nature seront développés avec et au profit des communautés villageoises vivant en périphérie du Parc National, qui bénéficieront aussi de la création d’emplois locaux ». Edouard Boulanodji, Directeur Pays Tchad

GORSALA ENDOUI, CHEF DE PATROUILLE DU NOUVEAU PARC NATIONAL DE ZAH SOO

Chef de patrouille au sein du tout nouveau Parc National de Zah Soo pour Noé au Tchad, Gorsala Endoui est originaire du Mayo Kebbi Ouest. Après avoir obtenu le concours national des préposés forestiers en 2013, il a suivi une formation paramilitaire, puis un autre...

UN PARTENARIAT POUR LA GESTION DU JOYAU DE LA BIODIVERSITÉ DU CONGO

Le 13 avril 2021, la Ministre de l’Économie Forestière du Congo, Madame Rosalie Matondo, et le Président de Noé, Arnaud Greth, ont signé à Brazzaville un accord de partenariat pour confier la gestion du Parc National de Conkouati-Douli à l’ONG française pour une durée...

BRILLANTINE DJIGBE, UNE JURISTE DE BROUSSE

Brillantine Djigbe, juriste dans la Réserve de Faune de Binder-Léré au Tchad depuis plusieurs mois, améliore le suivi de l’application de la loi et renforce les capacités des agents en matière de droits de l'homme. Elle veille donc à l'application des textes...

ERADICATION D’UNE PLANTE NUISIBLE AU NIGER

Dans le cadre des activités de gestion durable des pâturages pour le pastoralisme dans la Réserve Naturelle de Termit et Tin-Toumma au Niger, une espèce de plante endogène, le Calotropis procera, a été éradiquée sur 30 km². Pendant 10 jours, 50 jeunes issus des...